NEADS Logo - Accueil

QuestionQuestion:
Comment faire pour savoir si un groupe ou une association d’étudiants handicapés existe sur mon campus?


événements prochains

Voir d'autres événements

Autre site d'intérêt


Une expérience de travail payée et enrichissante pour des diplômés postsecondaires

Stages lancement de carrière

Aller de l'avant

Exemples de russites tudiantes

Photo of MaryAnne Duchesne



"Il faut tout
d'abord tablir
ses objectifs.
Si vous tablissez
des objectifs,
respectez-les et
faites-le pour
vous-mme, et
non pour
quelqu'un d'autre."

MaryAnne Duchesne

MaryAnne Duchesne est une tudiante adulte des Territoires du Nord-Ouest ayant une dficience visuelle. Elle est galement reprsentante des Territoires au Conseil d'administration de NEADS et secrtaire-trsorire de l'Association. Le fait d'tre une tudiante handicape dans les Territoires du Nord-Ouest, o les services dont peuvent profiter les autres rgions du pays prennent plus de temps tre offerts, lui a pos beaucoup de problmes. Elle mentionne toutefois que sa dtermination lui a permis de surmonter ces dfis.

MaryAnne n'a plus que deux cours terminer pour obtenir son diplme en administration du Collge Aurora. Avant de dbuter ses tudes en 1997, MaryAnne a travaill pendant plusieurs annes. Le fait d'avoir fait ses tudes secondaires une diffrente poque que les tudiant-e-s actuels et d'avoir occup un emploi dans le milieu du travail en tant que personne handicape, MaryAnne a pu tre tmoin de nombreux changements dans les services et le traitement offerts aux personnes handicapes des Territoires du Nord-Ouest.

" Lorsque j'tais au secondaire, il n'y avait pas beaucoup de possibilits d'amnagements, mentionne-t-elle. Il fallait plutt se dbrouiller pour survivre et c'tait la mme situation dans les nombreux emplois que j'ai occups. Ce n'est qu'en 1995, lorsque j'tais l'emploi de la commission des accidents de travail que j'ai pu obtenir des amnagements spciaux. "

Jusqu' ce moment, MaryAnne ne savait pas qu'elle avait droit de demander des amnagements en raison de sa dficience. Elle dit que mme si le Collge Aurora est un petit campus, elle a pu souvent obtenir des amnagements lorsqu'elle en avait besoin. On lui a donn la possibilit de rdiger de nombreux examens en larges caractres de 14 points, ce qui lui facilite la lecture, et a dcouvert par la suite qu'elle pouvait faire ses examens l'aide d'un ordinateur. " tant donn que mon criture ressemble plus des pattes de mouche, j'tais ravie d'apprendre cela, " ajoute-t-elle.

De plus, de nombreux enseignant-e-s ont bien voulu lui remettre des copies de notes de cours afin qu'elle puisse relire les passages qu'elle avait manqus. Inutile de dire que le rapport avec ses professeur-e-s lui ont facilit la vie. MaryAnne indique que le fait d'tudier dans un programme au Collge Aurora qui est reli une plus grande universit, l'Universit d'Athabasca, l'a beaucoup aid, car les administrateurs de l'Universit d'Athabasca ont pu intervenir en sa faveur dans certaines situations problmatiques. Elle mentionne cependant que son assurance pour approcher les professeur-e-s a t la cl de ses succs.

Sa situation financire reprsentait un autre dfi pour MaryAnne -obtenir de l'aide financire et apprendre l'utiliser de faon responsable. Elle dit qu'elle a t trs prudente avec son budget. " J'ai appris trs tt (lorsqu'elle tait bnficiaire de prts d'tudes), que le premier versement du prt ne me permettrait de vivre que de septembre Nol. Le deuxime versement en janvier m'a permis de poursuivre mes tudes jusqu' la fin de l'anne scolaire. Je suppose que les vacances de Nol n'taient pas calcules dans ce prt. "

En plus de payer ses frais de scolarit, elle a eu se dbattre pour trouver des fonds afin de s'acheter des lunettes de lecture pour ses tudes. Elle a approch le ministre des services sociaux et de la sant des Territoires du Nord-Ouest pour obtenir 1000 $ pour l'achat de ses lunettes. " Cela dpend de l'humeur des fonctionnaires, s'ils sont de bonne humeur, vous pourrez obtenir votre financement. Si non, vous aurez faire des pressions auprs de votre dput provincial, " souligne-t-elle. Aprs trois cinq mois d'attente, elle a obtenu ses lunettes. Mais elle a eu prendre un autre processus par la suite aprs avoir abm cette paire.

MaryAnne conseille aux tudiant-e-s qui veulent russir de considrer leurs tudes postsecondaires " comme un emploi ". En suivant des cours du soir, elle pouvait faire sa prparation pendant la journe. Chaque cours, mentionne-t-elle, ncessitait de 3 5 heures de lecture par semaine. Elle s'assurait donc de faire ses lectures la mme journe que ses cours alors que ses notes taient encore fraches son esprit. Elle rdigeait ses travaux au cours de la fin de semaine. De plus, elle a form des groupes d'tudes qui lui ont permis de se prparer pour ses examens, de comparer ses rponses aux travaux d'autres tudiant-e-s, et ainsi de corriger ses erreurs avant de remettre ses travaux.

" Il faut tout d'abord tablir ses objectifs, " de dire MaryAnne pour russir ses tudes collgiales ou universitaires. " Si vous tablissez des objectifs, respectez-les et faites-le pour vous-mme et non pour quelqu'un d'autre. "




Haut

All contents copyright ©, 1999-2024, National Educational 
Association of Disabled Students. All rights reserved.