NEADS Logo - Accueil

QuestionQuestion:
Est-ce que j’aurai un accès approprié aux services médicaux si j’en ai besoin pendant mon année d’études?


événements prochains

Voir d'autres événements

Autre site d'intérêt


Une expérience de travail payée et enrichissante pour des diplômés postsecondaires

Stages lancement de carrière

Accs aux documents scolaires pour les tudiant(e)s incapables de lire les imprims

MMOIRES PRSENTS PAR DES DISPENSATEURS DE SERVICES

British Columbia College and Institute Library Services (CILS)

par Mary Anne Epp (janvier 2005)

Rsum

Dans ce mmoire, nous dcrivons les services offerts actuellement par lorganisme British Columbia College and Institute Library Services (CILS), et les problmes auxquels il est confront. Le CILS est un service centralis financ par le ministre de lEnseignement suprieur de la Colombie Britannique, et ses locaux se trouvent au Collge Langara. Le CILS dessert les tudiants du postsecondaire de la Colombie Britannique qui sont incapables de lire les imprims dans les collges, instituts et organismes de la Colombie Britannique. De plus, grce une entente contractuelle, des services de producteurs sont offerts par une universit. Le CILS dessert les tudiants du postsecondaire dans les programmes professionnels et universitaires, et offre un large ventail de programmes sinscrivant dans son mandat. En annexe, nous dcrivons les mdias substituts et nous prsentons une liste de cours couverts.

Quelque 97 % des documents imprims ne sont pas transcrits en mdia substitut. Le CILS a par consquent labor des stratgies afin de combler cette lacune, pour les tudiants incapables de lire les imprims. Il sagit notamment des solutions suivantes :

  • services directs et services de prt inter bibliothques
  • production de documents en mdia substitut
  • services de rfrence et dinformation
  • partenariats
  • recherche et dveloppement
  • pressions auprs des instances gouvernementales et laboration de politiques publiques.

Dans ce rapport, nous dcrivons galement plusieurs enjeux ou problmes qui requirent une attention constante. Mentionnons notamment :

  • accs rapide aux fichiers des diteurs
  • extension des exemptions prvues dans la Loi sur le droit dauteur
  • absence de normes de production
  • accords internationaux de partage des ressources
  • incohrence dans linformation sur le droit dauteur pour les publications produites par les collges
  • inaccessibilit aux cours en ligne
  • inaccessibilit aux diverses ressources dans diffrents mdias
  • absence de financement pour la production de documents en braille
  • absence de services pour les tablissements postsecondaires privs
  • isolement des services aux tudiants handicaps dans les universits
  • accs inadquat aux technologies adaptes et la formation connexe
  • formation
  • catalogage non uniforme ou inexistant des documents en mdia substitut
  • dlais insuffisants pour la production de documents en mdia substitut
  • manque duniformit dans les communications par les dispensateurs de services.

Nous joignons en annexe un rsum des critres de service, dans le cadre du mandat du CILS. Ce rapport prsente les caractristiques des tudiants, dfinit le rle des dispensateurs de services dans le rseau provincial, et indique les priorits en matire de services essentiels et de production. Ces annexes couvrent les attributs des livres, les caractristiques des ouvrages selon le sujet ou la matire, les prfrences quant au style dapprentissage, les comptences informatiques requises et la question de la culture de linformation.

Introduction

Le CILS est un service coordonn et centralis financ par le ministre de lEnseignement suprieur de la Colombie Britannique, afin doffrir des ressources accessibles aux tudiants incapables de lire les imprims dans les collges, instituts, collges universitaires et organismes de la province. Sa clientle na cess de crotre, tout comme sa gamme de produits et de services depuis plus de 20 ans. Le CILS dessert quelque 450 tudiants chaque anne dans 18 tablissements. Une universit a galement une entente contractuelle avec le CILS, pour la production de documents en mdia substitut. De temps autre, quand les ressources le permettent, dautres organismes communautaires et ducatifs obtiennent, dans le cadre de contrats, des services de production du CILS. Le CILS a conclu avec dautres organismes canadiens des ententes de prt et demprunt de documents en mdia substitut, pour leurs clients.

Cette approche centralise, coordonne et collaborative semble tre une pratique exemplaire au Canada. Le service central peut maximiser et optimiser les investissements dans des ressources humaines spcialises, et en recherche et dveloppement dans le domaine des nouvelles technologies adaptes. De plus, il dispose dun studio de production, il labore des protocoles rseau, il conclut des ententes de rciprocit avec dautres organismes, il ralise des conomies dchelle, il labore et actualise des normes, et il cherche constamment accrotre son efficacit.

Comme seulement 3 % de tous les documents imprims en anglais sont transcrits en mdia substitut pour les personnes handicapes, le CILS doit trouver divers moyens de maximiser laccs, tout en sassurant quils soient aussi efficaces et conomiques que possible, compte tenu des ressources financires limites. Ds le dbut de son volution comme service centralis, le CILS a reconnu quil tait impossible de combler ce manque gagner de 97 % par ses seuls efforts. Par consquent, le CILS a labor des stratgies afin dau moins commencer combler le foss, en se concentrant sur des besoins spcifiques des tudiants du postsecondaire quil dessert. Nous dcrivons ces stratgies dans le rsum de nos pratiques exemplaires.

Lincapacit de lire les imprims est attribuable diverses dficiences perceptuelles : ccit, dficience visuelle, troubles de lapprentissage, dficiences multiples, certaines formes de dficiences et de maladies physiques, neurologiques et chroniques. Toutes ces dficiences ncessitent la production de documents en mdia substitut.

Les autorits en matire de services et les dfinitions damnagements appropris et pour personnes handicapes figurent dans plusieurs lois : la Loi sur le droit dauteur (personnes ayant des dficiences perceptuelles), la BC Human Rights Act ( obligation de prendre des mesures d'adaptation ) et le document BC Post secondary Disability services Guidelines for Disability Definitions, Documentation and Accommodation. Ce dernier document a t prpar par le DSWG (Disability Services Working Group on Reporting and Definitions). Le DSWG est compos de reprsentants du ministre de lEnseignement suprieur, de coordonnateurs des services aux tudiant(e)s handicap(e)s, de lAdult Special Education Articulation Group et de membres de divers services centraliss, du CILS et du programme ISP (Interpreting Services Program).

Le CILS cherche raliser les objectifs du ministre de lducation de la Colombie Britannique dans les domaines suivants :

  • accs quitable linformation : afin daccrotre laccs aux documents en mdia substitut, selon les besoins des tudiants incapables de lire les imprims;
  • efficacit des tablissements : afin damliorer leur capacit doffrir un soutien efficace aux tudiants incapables de lire les imprims;
  • diversit des programmes : afin dassurer un meilleur accs aux programmes postsecondaires, aux tudiants incapables de lire les imprims.

Le besoin

Pour dterminer quels sont les besoins, le CILS a des contacts rguliers avec divers membres du Comit consultatif du CILS, qui reprsente le ministre de lEnseignement suprieur, le Council of Post Secondary Library Directors, lInstitut national canadien pour les aveugles, le Special Education Articulation Committee, le Disability Resource Network, le Provincial Resource Centre for the Visually Impaired, Assistive Technology BC, des ducateurs, des experts en apprentissage dcentralis et des tudiants.

Les personnes incapables de lire les imprims ont besoin de documents pdagogiques dans divers mdias substituts : livres audio, livres en gros caractres, braille, CD ROM, graphiques tactiles, textes lectroniques, audionumriques, graphiques tactiles, vidos avec sous titres, vidos descriptives. Bon nombre des ressources numriques sont utilises avec des technologies adaptes comme des lecteurs dcran, qui dcrivent par synthse de la parole le contenu de lcran lordinateur.

Les tudiants incapables de lire les imprims ont besoin de ressources pour tudier sur un mme pied dgalit que leurs collgues non handicaps. Il leur faut :

  • des manuels pour les cours proprement dits;
  • diverses ressources pour les essais, les rapports de recherche, les prsentations orales, le perfectionnement des comptences, lacquisition dune culture de linformation, la technologie et la formation pour utiliser les catalogues des bibliothques, des bases de donnes en ligne et autres sources dinformation, notamment des encyclopdies sur CD ROM et des outils de rfrence multimdia;
  • des ressources sur le Web, utilisables avec les lecteurs dcran.

Les tudiants doivent pouvoir :

  • trouver les ouvrages de recherche disponibles dans leur propre tablissement ou par des prts inter bibliothques;
  • participer activement, efficacement et pleinement aux cours en ligne.

De plus en plus, les tudiants doivent acqurir les comptences qui leur permettront de saider eux mmes : formation pour les nouveaux mdias, sensibilisation en matire de services, acquisition dune culture de linformation.

La matire enseigne dans les cours couvre lensemble du savoir dans tous les tablissements postsecondaires.

(Voir les cours couverts par le CILS, lAnnexe 3).

Les documents dapprentissage comprennent, entre autres :

  • les manuels
  • les cahiers dexercices
  • les devoirs et examens
  • les guides dorientation
  • les cours en ligne
  • les bases de donnes de rfrence et les priodiques en ligne
  • les ressources lectroniques
  • les catalogues de bibliothque
  • les index des priodiques et des imprims
  • les articles de journaux et de revues
  • les ouvrages de rfrence
  • les documents professionnels
  • les ressources Web
  • la documentation de cours
  • les ressources audiovisuelles (bandes audio, diapositives, vidos, films, multimdia, etc.).

Pour que les ressources soient accessibles, elles doivent tre transcrites en un mdia substitut ou tre produites dans un format compatible avec les technologies adaptes ou dassistance, comme les lecteurs dcran, les crans de tlvision et/ou logiciels avec fonction dagrandissement, les documents sous titrs, etc.

Mission et objectifs

Le CILS a pour mission doffrir le plus grand accs possible aux ressources informationnelles aux tudiants du postsecondaire, dans divers mdias substituts, et ce, de manire aussi approprie, efficace, efficiente et conomique que possible.

Les objectifs du CILS sont les suivants :

  • offrir les services dans les meilleurs dlais;
  • dterminer les besoins et les formats appropris;
  • associer linformation au format appropri;
  • tudier et appliquer les nouvelles technologies adaptes;
  • laborer des normes et des procdures qui procurent un gain defficacit.

Les rsultats recherchs de ces services sont les suivants :

  1. utilisation plus efficace des ressources, afin de fournir des documents en mdia substitut;
  2. expertise largie dans la conception de mdias substituts;
  3. qualit et uniformit accrues des services relatifs aux mdias substituts;
  4. accroissement des connaissances au sujet des mdias substituts, pour le personnel des tablissements.

Le CILS maintient des contacts personnels avec les tudiants et les dispensateurs de services, afin de sassurer que le service offert rpond bien leurs besoins. En outre, le CILS a dploy de nouvelles nergies afin daider les dispensateurs de services et les bibliothcaires dans les tablissements offrir un service local meilleur et mieux avis. Le CILS collabore efficacement avec les tablissements locaux, grce de nouvelles stratgies de communication, au renouvellement des sites Web et la tenue dateliers de sensibilisation.

Stratgies

Afin doffrir autant de ressources et doptions possibles aux tudiants du postsecondaire, pour les aider obtenir des documents en mdia substitut, le CILS a mis au point diverses stratgies :

  1. Services directs et de prts inter bibliothques

    Le CILS collabore avec les services de prts inter bibliothques dans chaque bibliothque dtablissement postsecondaire, pour laborer des protocoles, des stratgies de communication et assurer la logistique de livraison auprs des tablissements. Il sagit dappliquer les techniques de circulation et de prts inter bibliothques pour prter, fournir et suivre les documents aux tudiants. Ce rseau est prcieux pour assurer la livraison et des systmes de communication efficaces entre le service central et les bibliothques des divers tablissements.

    Lanne dernire, les employs du CILS ont dress une liste de contrle plus complte permettant de dterminer les comptences personnelles des tudiants, leur accs la technologie et leurs prfrences en matire de mdias substituts. Les coordonnateurs ont commenc utiliser cette liste de contrle, qui facilite le travail du personnel du CILS, pour trouver des documents en mdia substitut appropris pour les tudiants.

    Cependant, rien ne peut remplacer les entrevues avec les tudiants pour dterminer exactement leurs besoins et leur faire connatre nos services. Toutefois, cela nest pas toujours possible en raison de contraintes de temps. Chaque fois que le CILS doit produire un nouveau livre, le personnel procde des entrevues avec les tudiants qui ont besoin de productions audionumriques. Cette tape est devenue ncessaire pour assurer un degr plus lev de responsabilisation en matire de production, tant de la part des tudiants que du CILS. Ces entrevues permettent au personnel de constater que les tudiants passent galement par une priode de transition, pour ce qui est de lutilisation des ordinateurs et des autres technologies adaptes. Un nombre croissant dtudiants est capable dutiliser les produits pour ordinateur. Parfois, ce sont les tudiants qui mettent jour linformation fournie par les coordonnateurs au sujet des formats utilisables. Lentrevue permet galement dobtenir lengagement de la part de ltudiant pour quil ou elle utilise les nouveaux produits et apprenne les nouveaux logiciels. Le personnel a galement loccasion de connatre les obstacles financiers qui empchent les tudiants daccder la technologie, parce que bon nombre dentre eux ne sont pas admissibles aux subventions.

    Il est ncessaire daccder des bases de donnes en ligne et des dpts centraux pour localiser les ressources existantes. Par consquent, dans un programme comme le ntre, la premire tape consiste toujours faire une recherche dans les collections existantes. La base de donnes en ligne AMICUS de la Bibliothque nationale du Canada est une ressource cruciale depuis des dcennies. Elle contient tous les documents en mdia substitut rpertoris au Canada. Notre personnel fait galement des recherches dans les catalogues des membres de la CAER, dans le catalogue de lINCA et dautres sources nationales et internationales. Nous faisons des recherches dans toutes les sources possibles afin dviter les dpenses et les retards inutiles dans la production de documents en mdia substitut. Par ailleurs, le CILS enregistre toutes ses productions dans la base de donnes nationale au moment de leur production (Registre des ouvrages canadiens en prparation CANWIP), et lorsquils sont termins.

  2. Production de documents en mdia substitut

    Certains tablissements sattendent ce que leurs tudiants produisent leurs propres documents en mdia substitut. Cette activit est parfois ncessaire, dans le cas de documents ayant une courte dure de vie, ou lorsquil ny a pas suffisamment de temps pour que lorganisme centralis rponde la demande. Toutefois, les tudiants nous ont dit que cette faon de procder empite sur leur temps dtude et nuit grandement leur succs scolaire. De plus, on fournit rarement aux tudiants de lquipement de production, ni une formation ou des normes de production qui donneraient aux produits une qualit suffisante pour quils soient partageables sur une base nationale. Le CILS tente de combler cette lacune en fournissant temps les documents (compte tenu des dlais de prparation), dans un mdia convenable ltudiant. En outre, le CILS travaille avec les organisations nationales et internationales pour laborer des normes de production qui aideront les producteurs crer des produits plus facilement partageables.

    Depuis plus de 20 ans, le CILS produit des bandes audio analogiques. Au cours des dernires annes, ses capacits de production se sont accrues et il peut maintenant crer divers produits rpondant aux besoins tout aussi divers des tudiants. Lvolution vers les produits numriss a grandement facilit ce processus. Des gains defficacit ont galement t raliss dans la production, ce qui amliore les dlais de livraison.

    Le CILS possde lquipement pour produire des documents dans les mdias substituts suivants : (veuillez consulter lAnnexe 1 pour une description complte, ou visitez notre site Web pour des dmonstrations, www.langara.bc.ca/cils)

    • texte lectronique (fichiers de traitement de texte) utilis par les tudiants (visuellement handicaps ou en dficience dapprentissage) avec des lecteurs dcran comme JAWS, pour lire lordinateur les imprims;
    • gros caractres (imprims et numriques)
      • texte lectronique (format PDF) pour les tudiants faible acuit visuelle qui peuvent nanmoins agrandir leurs documents ou les lire en version agrandie lordinateur;
      • gros caractres : lecture la loupe;
      • gros caractres : en format lectronique;
    • audionumrique, format CD MP3, avec voix humaine et sans fonctions de navigation;
    • audionumrique, format CD MP3, avec voix synthtise, transcrit depuis un texte lectronique, avec noms des fichiers;
    • audionumrique, format CD MP3, avec voix humaine, et fonctions de navigation (format DAISY : Digital Audio Information Systems). Ce format permet de trouver des pages, des chapitres ou des sections spcifiques, et dans certains cas, des entres en index. Ce format est utilis seulement pour les documents qui requirent les fonctions de synthse de voix et de navigation;
    • graphiques tactiles simples;
    • le CILS ne produit pas de documents en braille, en raison de labsence de fonds ncessaires.

    La capacit dlaborer de nouveaux produits numriques a augment avec la mise sur pied dune quipe de production qui a partag son expertise avec les employs, ce qui a limin un important goulot dtranglement dans la production.

    Lajout dune fonction de voix synthtise aux documents lectroniques convertibles en texte numrique a grandement rduit les cots de production et a acclr la distribution des documents aux tudiants.

    Parmi les nouvelles technologies values, mentionnons les produits avec synthse de la voix, les outils de gain defficacit et les nouveaux logiciels permettant de produire des documents numriques.

    En outre, le personnel demande aux maisons ddition de leur fournir les fichiers des nouvelles parutions. Le taux de succs est denviron 60 %. Ces fichiers nous permettent de rduire la numrisation, un processus fastidieux et sujet erreur. Cependant, mme quand nous avons les fichiers des diteurs, il faut faire un travail considrable de dformatage pour en arriver un produit final accessible.

    Dans le cadre dun projet visant transcrire le principal guide dorientation du Collge Langara, Student Connections, nous avons produit un prototype de publication dans plusieurs mdias substituts. Il sagissait notamment des versions Web accessibles, en gros caractres (imprim), en gros caractres (PDF), en CD audio, DAISY (audionumrique), en vido (langage gestuel), en texte numrique, etc.

  3. Services de rfrence et dinformation

    On constate de plus en plus que les tudiants ne demandent pas toujours les ressources dont ils ont besoin. Il est trs difficile, pour les tudiants incapables de lire les imprims, de faire valoir leurs droits. Nous devons les encourager discuter ouvertement de leurs problmes. En raison de cette demande cache , il faut dployer beaucoup deffort pour rejoindre les tudiants, leur faire connatre les services existants, laborer des produits qui rpondent leurs besoins, planifier les services dune manire stratgique, renforcer les partenariats et accrotre la sensibilisation au niveau des tablissements afin dobtenir la participation des tudiants ces services.

    Au cours de la dernire anne, nous avons cherch renforcer nos services de rfrence et dinformation aux clients, aux dispensateurs de services et aux organismes de soutien dans les tablissements. Lobjectif du CILS est de non seulement fournir directement des services aux tudiants, mais galement daider les tablissements amliorer leur capacit doffrir un soutien efficace aux tudiants incapables de lire les imprims.

    Nos services de rfrence et dinformation comprennent ce qui suit :

    1. Rponse aux questions sur les ressources accessibles :
      • recherche de documents en mdia substitut par sujet ou domaine;
      • dtermination et localisation des ressources en mdia substitut;
      • conseils sur laccessibilit pour lapprentissage en ligne.
    2. Explication des services aux clients existants et ventuels :
      • dfinition du mandat et des services du CILS;
      • prsentation de produits dans de nouveaux mdias substituts.
    3. Formation
      • sensibilisation par des ateliers, des avis listserv et dautres mcanismes de communication;
      • formation des tudiants et des employs en matire de technologie adapte;
      • amlioration de linformation sur notre site Web;
      • dmonstration des mdias substituts dans le cadre dateliers et sur les sites Web des membres;
      • prsentation dateliers sur les mdias substituts, les ressources bibliothconomiques accessibles et la culture de linformation.
    4. Ressources en ligne :
      • catalogues de fonds du CILS accessibles en ligne sur le Web;
      • mise jour des liens vers les ressources accessibles offertes par dautres organismes et sources;
      • liste de normes de production et de services;
      • conseils sur les caractristiques des technologies adaptes et leur achat;
      • directives sur la faon dassurer laccessibilit des cours en ligne;
      • information sur les questions de droit dauteur pour les personnes ayant des dficiences perceptuelles.
    5. valuation des besoins :
      • maintien des listes listserv pour dterminer les besoins et fournir de linformation;
      • recherche sur les nouveaux besoins.
    6. VI. Culture de linformation :
      • valuation des besoins en matire de culture de linformation;
      • dveloppement doutils et de ressources favorisant la culture de linformation.

    Le CILS, Assistive Technology BC et le Provincial Resource Centre for the Visually Impaired ont collabor la tenue dateliers rgionaux Vancouver, Victoria, Kelowna et Prince George, afin de prsenter les nouveaux mdias substituts aux coordonnateurs des services aux handicaps et autres dispensateurs de services. Une session a port sur le thme Les textes numriques : Mythe, promesse et ralit.

    Le CILS a mis au point un atelier intitul Beyond the Textbook: Information Literacy for Students with Print Disabilities, dont une prsentation pilote a eu lieu Kelowna, puis Vancouver. Plusieurs autres ateliers seront tenus en rgion, ce printemps. Le projet pilote tait financ en partie par la Canadian Association of University and College Libraries (CACUL). Ces ateliers visent runir les dispensateurs de services, provenant des centres de services aux handicaps, de bibliothques collgiales et universitaires, de bibliothques publiques et autres secteurs des partenariats de services au niveau postsecondaire.

    Un outil fondamental, le catalogue CILS, est maintenant accessible grce des mises niveau logicielles et lapplication des principes daccessibilit au Web.

    Un sondage a t ralis afin de dterminer la perception du personnel des bibliothques dans le systme postsecondaire de Colombie Britannique, pour ce qui est du niveau daccs aux catalogues des bibliothques, aux bases de donnes de rfrence en ligne, aux ressources mdia et aux cours en ligne. Ltude a dmontr que lon peut dfinitivement sensibiliser et former davantage tant les bibliothcaires que les coordonnateurs de services aux tudiants handicaps.

    Le CILS a command une tude complmentaire sur les problmes daccessibilit actuels, en employant un consultant aveugle charg dexaminer les catalogues des bibliothques et les bases de donnes en ligne du postsecondaire en Colombie Britannique. Ltude tait en partie soutenue par une subvention de lAssociation canadienne des conseillers aux tudiants handicaps au postsecondaire (ACCSEHP). Ltude a permis de constater que mme si de nombreuses ressources sont partiellement ou entirement accessibles, il y a manifestement place amlioration. Ltude prsente des recommandations et des directives au sujet du dveloppement futur des ressources bibliothconomiques en ligne. Il faut galement travailler en ce sens dans le domaine des ressources mdia pour les rendre accessibles.

    Le CILS a particip activement ltude de NEADS sur les ressources accessibles aux tudiants incapables de lire les imprims dans les tablissements postsecondaires au Canada. Il sagissait dune tude conjointe de NEADS, de Bibliothque et Archives Canada et de Troubles dapprentissage Association canadienne.

    Le CILS a cr un site Web amlior, offrant de linformation sur les mdias substituts, des dmonstrations de ces mdias, des liens vers les sources dinformation, des directives sur laccessibilit, des normes, des conseils sur les cours en ligne et de nombreux autres sujets.

    Le bibliothcaire a galement particip plusieurs forums et cours en ligne, y compris sur la conception universelle (UID) et laccessibilit en ligne (EASI). la suite de la prsentation de la directrice la confrence AMTEC Montral, plusieurs liens importants ont t tablis avec Troubles dapprentissage Association canadienne et le projet Adaptech du Collge Dawson, un projet de recherche sur les technologies adaptes pour les tudiants du postsecondaire au Canada.

  4. Partenariats

    Les partenariats avec les dispensateurs de services des tablissements et autres organismes rduisent le cot du matriel produit, accroissent laccs aux ressources pour les clients du CILS et rduisent les temps de production et de livraison.

    On ne peut trop insister sur limportance des partenariats entre le CILS et les dispensateurs de services dans les tablissements de la Colombie Britannique. Cest ce que nous appelons le rseau interne . Pour que le CILS ralise son mandat, chaque lment de la chane des services doit travailler en harmonie pour assurer le succs du tout : les professeurs, les programmes de cours, les ressources identifies, les coordonnateurs de services aux tudiants handicaps, les bibliothcaires, les techniciens chargs des prts inter bibliothques, les techniciens en mdias, les messagers, les libraires, les producteurs, les organismes de prt dquipement, les maisons ddition et bien sr le client principal : nos tudiants.

    La clarification des rles est un aspect important du dialogue constant avec les tablissements. Le CILS sappuie sur les coordonnateurs des services aux tudiant(e)s handicap(e)s pour coordonner leur admissibilit aux services, et valuer les besoins des tudiants en amnagements et en mdia substitut. Afin de prioriser les services, le CILS a produit un document dcrivant ses critres de services et la distribu tous les coordonnateurs des services aux tudiant(e)s handicap(e)s, afin dobtenir leurs commentaires. Le document dcrit les facteurs qui influent sur le processus dcisionnel et les stratgies de service, notamment pour la production de documents en mdia substitut (voir lAnnexe 1).

    Lappartenance au consortium CAER (Canadian Association of Educational Resource Centres for Alternate formats) offre maints avantages : emprunt et prt des ressources existantes, partage dides en matire de production et de droit dauteur, tablissement de politiques publiques nationales sur les questions daccessibilit, pressions auprs des gouvernements sur la rforme du droit dauteur, laboration de normes de production, catalogage des documents en mdia substitut.

    Les partenariats avec divers organismes locaux comme Assistive Technology BC (AT-BC) et le Provincial Resource Centre for the Visually Impaired (de la maternelle au secondaire) sont cruciaux pour dterminer les besoins, obtenir les ressources et lquipement, prvoir les problmes et partager les expriences.

    Plus rcemment, le CILS a conclu un partenariat avec lInstitut national canadien pour les aveugles afin daccder sa bibliothque numrique en ligne. Ce partenariat largit notre accs aux ressources de lINCA en formats numriques, pour les tudiants ayant un handicap visuel et des troubles dapprentissage. Cette importante collection comprend des livres sur bande, des livres DAISY, des textes lectroniques, des vidos descriptives et autres mdias substituts.

    Un lment cl du partage des ressources est le rle de Bibliothque et Archives Canada, le service fdral qui offre une base de donnes facilitant le partage des ressources en mdia substitut depuis de nombreuses dcennies. Lenregistrement des ressources en mdia substitut dans cette base de donnes nationale est un lment cl dun systme efficace et rciproque de prt et demprunt. Le CILS participe cette initiative depuis sa cration, et en tire des avantages.

    Au cours des dernires annes, le CILS a t la fine pointe de llaboration de normes de catalogage des documents en mdia substitut. Le CILS a publi un document de normalisation pour le catalogage des graphiques tactiles, financ par lAutorit canadienne du braille. Les membres de la Canadian Association of Educational Resource Centres et Bibliothque et Archives Canada ont examin le document et ont prsent leurs recommandations. Une norme a t adopte en vue de sa mise en uvre dans tout le Canada.

    La directrice a particip un comit directeur et a contribu un projet national sur laccs aux documents scolaires par les tudiants du postsecondaire incapables de lire les imprims. Ce projet est parrain conjointement par NEADS, Bibliothque et Archives Canada et Troubles dapprentissage Association canadienne. Cette tude sajoutera celles qui ont dj t ralises par le CILS, visant dterminer les besoins en matire daccs linformation.

    titre de participant au projet Adaptech, la directrice a galement contribu aux sondages sur laccs la technologie et la formation pour les tudiants du postsecondaire dans tout le Canada. Les tudes ralises par ce groupe de recherche ont t prcieuses, car elles ont fourni au personnel du CILS de linformation sur les technologies adaptes et sur les tendances quant leur utilisation.

    Le CILS a t invit se joindre un projet pilote national visant crer un dpt central des fichiers lectroniques des diteurs. Ce projet est dirig par Bibliothque et Archives Canada, de concert avec Access Copyright. Si le projet russit, il ouvrira la voie un mcanisme simple de demande et de rception des fichiers lectroniques fournis par les maisons ddition, pour la production de documents en mdia substitut. Cela rduira le temps et le cot de production, dans le cas des ouvrages canadiens.

    De concert avec dautres groupes canadiens, le CILS a dploy des efforts considrables pour encourager le partage des ressources numriques, notamment les livres DAISY (format audionumrique), par le principal fournisseur, Recording for the Blind & Dyslexic, situ au New Jersey. Depuis des dcennies, le CILS emprunte, contre paiement de frais, des livres sur bande analogique et des textes lectroniques RFB&D. Toutefois, les nouveaux livres DAISY ne peuvent tre prts des tablissements canadiens, ce qui restreint laccs de nos tudiants des ressources prcieuses. Cette situation doit changer.

    En tant que membre du consortium DAISY, lquipe du CILS a acquis une capacit de production de livres DAISY. Le CILS sest joint au projet Millennium, dirig par lINCA, pour produire un fonds de livres DAISY au Canada. Dans le cadre de ce consortium, le personnel du CILS a reu de la formation, et a particip aux travaux de recherche et de dveloppement visant faire progresser le logiciel DAISY lchelle internationale.

    Les collections Electronic Curriculum Collection et Industrial Training Collection (dtenues prcdemment par le Centre for Curriculum Transfer and Technology) ont t tlcharges, en vue de leur transcription future. Le CILS a obtenu la permission, par le titulaire du droit dauteur, dutiliser les collections afin de transcrire les documents appartenant au gouvernement, pour les mettre la disposition des tudiants incapables de lire les imprims.

    Le personnel du CILS a grandement contribu (et profit en retour) de son association avec divers organismes comme lAutorit canadienne du braille, qui nous a aids par loctroi de subventions de recherche afin dlaborer des normes sur la production et le catalogage des documents en mdia substitut.

  5. Recherche et dveloppement

    Il faut constamment valuer les nouvelles technologies, afin daccrotre lefficacit de la production, offrir de meilleurs produits aux tudiants et connatre les caractristiques des nouveaux produits accessibles.

    Les initiatives visant amliorer linfrastructure ont permis de rduire les temps de production et daccrotre la capacit de produire simultanment plus de livres. Les cots unitaires pour la plupart des formats ont galement grandement diminu.

    Nous avons test de nouveaux appareils de lecture de documents audionumriques. Le CILS a galement achet de nouveaux outils permettant de produire des documents audionumriques avec fonction de voix synthtise. Nous avons achet un serveur, et mis jour lquipement de production pour amliorer lefficacit de la production des textes lectroniques, des livres DAISY et des livres audionumriques. Nous avons galement tudi la possibilit damliorer la production des imprims en gros caractres et nous avons install les solutions immdiatement disponibles, comme une relieuse. Enfin, nous avons achet de nouveaux outils de numrisation et de conversion des fichiers PDF en format texte.

    Nos employs ont particip diverses confrences, comme la confrence CSUN sur les technologies adaptes, Los Angeles. Cest la plus importante confrence internationale sur la technologie adapte en Amrique du Nord. Nos membres ont dcouvert de nouvelles technologies adaptes, tabli de nouveaux rseaux de partage et renforc des relations dj existantes avec des agences de prt (comme Recording for the Blind & Dyslexic), avec Industrie Canada et avec des dispensateurs de programmes dducation permanente spcialiss dans les questions daccessibilit (comme EASI : Equal Access to Software and Information).

  6. Pressions auprs des gouvernements et laboration de politiques publiques

    La directrice a galement prpar des exposs sur les exceptions prvues dans la Loi sur le droit dauteur, qui ont t prsents au Conseil des ministres de lducation, au ministre des tudes suprieures de la Colombie Britannique, la BC Library Association, la Canadian Library Association, lAssociation for Media and Technology in Education in Canada, la Canadian Association of Educational Resources Centres for Alternate Formats (CAER) et au Conseil sur laccs linformation pour les Canadiennes et les Canadiens incapables de lire les imprims, entre autres. Elle a galement prsent des notes dinformation sur linclusion des mdias substituts dans la licence type dAccess Copyright pour 2003 2004, ngocie lchelle nationale par lAssociation des universits et collges du Canada.

    La directrice a galement particip un effort visant largir la clause dexonration dans le rglement dapplication de la Loi sur le droit dauteur, touchant les audiocassettes, afin dinclure galement les CD vierges et autres supports denregistrement utiliss pour produire des documents en mdia substitut. Cet effort a t couronn de succs, ce qui sest traduit par des conomies denviron 40 % du cot des supports.

    Le CILS a prsent de linformation sur les questions daccessibilit par crit et en personne lors des audiences du Conseil sur laccs linformation pour les Canadiennes et les Canadiens incapables de lire les imprims.

    Enfin, la directrice a collabor avec lAssociation canadienne des conseillers aux tudiants handicaps au postsecondaire (ACCSEHP), une section de lAssociation des services aux tudiants des universits et collges du Canada, lASEUCC), pour prsenter un atelier sur les services offerts aux tudiants handicaps du postsecondaire et pour dmontrer les nouveaux produits audionumriques dans le cadre dune session daffichage.

Vaincre les obstacles (enjeux)

De nombreuses stratgies ont t labores pour accrotre laccs linformation. Cependant, le CILS continue duvrer pour liminer les obstacles qui nuisent laccs des tudiants lducation postsecondaire, et amliorer lefficacit des services aux clients. Voici un bref rsum de quelques uns de nos domaines daction.

  1. Accs plus ais aux fichiers des diteurs

    Nous avons entrepris un projet pilote visant crer un dpt central pour les diteurs canadiens. Cependant, aucun projet de dpt permanent nest prvu jusqu prsent. Le CILS participe au projet pilote. Cest une premire tape pour amliorer le processus. Toutefois, il faut bien savoir que la majeure partie des ouvrages utiliss par les tudiants du postsecondaire nest pas produite au Canada. Il faut donc conclure des accords internationaux pour obtenir rapidement les fichiers des diteurs amricains.

  2. Extension des exemptions prvues dans la Loi sur le droit dauteur

    La loi canadienne sur le droit dauteur permet plusieurs exemptions pour les personnes ayant des dficiences perceptuelles. Il subsiste nanmoins deux obstacles : les gros caractres et le langage gestuel en cinmatographie. Le CILS a prsent des mmoires sur ces questions diverses associations, organismes fdraux et gouvernements. Nous devons inclure dans la Loi sur le droit dauteur un nonc gnrique qui exempte tous les mdias utiliss par les personnes ayant des dficiences perceptuelles.

  3. Pressions pour ltablissement de normes de production

    Bien que le CILS observe les normes nationales et internationales de production, ce nest pas le cas de nombreux producteurs. Ces producteurs ont gnreusement envoy des produits au CILS pour quil les utilise, mais dans la plupart des cas ils taient inutilisables. Le CILS a contribu llaboration de normes minimales avec des associations nationales et des groupes comme lACCSEHP. Ce processus doit tre encourag afin dassurer un accs plus grand aux documents utilisables en mdia substitut.

    On pourrait amliorer deux aspects, afin de rendre les documents plus accessibles dans des dlais raisonnables. Il sagit de la production de documents en gros caractres (versions imprimes) et de graphiques tactiles. Nous avons besoin dune technologie pour produire des documents adapts en gros caractres. Il y a peu dexperts au Canada dans la production de graphiques tactiles. Nous devons acqurir et accrotre cette expertise. Le CILS tudie diverses options pour la production de documents en gros caractres. Par ailleurs, nous avons besoin de formation pour la production de graphiques tactiles.

  4. Accords internationaux de partage des ressources

    Depuis de nombreuses annes, le CILS emprunte des bandes audio analogiques et des textes lectroniques de RFB&D, au New Jersey, un important fournisseur de manuels pour le postsecondaire. Mme si RFB&D et le CILS sont tous deux membres du consortium DAISY, RFB&D ne prte aucun de ses livres DAISY ses clients canadiens. Il est essentiel de conclure un accord rciproque demprunt et de partage des ressources, ce qui permettra aux organismes des deux pays de rduire leurs cots et daccrotre leur efficacit. Les lois sur le droit dauteur dans les deux pays permettent le partage inter-bibliothques des ressources. Le CILS collabore avec la CAER, Bibliothque et Archives Canada, le consortium DAISY et dautres groupes afin de permettre le partage des ressources entre les deux pays.

  5. Manque duniformit dans linformation sur le droit dauteur, pour les publications produites par les collges et universits

    Il arrive parfois que le droit dauteur ne soit pas clairement indiqu dans les publications produites linterne par les tablissements et envoyes au CILS. Cela pose souvent un problme, car le statut du document lgard du droit dauteur est vague ou incorrect. Labsence de normes entrane des retards de production. Les tablissements doivent tre encourags produire et identifier correctement leurs propres publications.

  6. Pressions pour rendre les cours en ligne accessibles

    Le problme ici, cest que les dveloppeurs de cours en ligne ignorent tout de la ncessit de produire des cours en ligne dans un format accessible et dtablir des liens avec les ressources des bibliothques qui sont accessibles.

    Le CILS a labor des directives sur la cration de sites Web et de cours en ligne accessibles. Mieux vaut prvenir que gurir! Cela sapplique tout particulirement dans le cas des initiatives dapprentissage en ligne. Le CILS offre galement aux dveloppeurs et aux instructeurs des conseils sur la faon de rendre leurs cours en ligne accessibles.

  7. Inaccessibilit des ressources en mdia substitut

    Bien que certains progrs aient t raliss dans le cas des ressources imprimes, les ressources en mdia substitut (numriques, analogiques, images) requirent beaucoup plus dattention. Le CILS surveille les travaux de recherche et de dveloppement de la GBMH et dautres groupes de production, afin de mieux comprendre les enjeux et de recommander la mise en uvre de leurs normes. Le CILS encourage les bibliothques utiliser les mdias comme sources dinformation, en labsence de documents en mdia substitut. Par exemple, lenregistrement commercial dune prsentation la radio pourrait tre une bonne source dinformation pour un tudiant qui dsire rdiger un essai.

  8. Production en braille

    Les tudiants qui utilisent le braille ne sont pas de grands dfenseurs de ce mdia substitut. Toutefois, ils prouvent souvent des difficults scolaires et financires parce que les ouvrages ne sont pas disponibles en braille. Le rseau du primaire et du secondaire encourage lapprentissage du braille, et considre quil sagit dun lment essentiel de lalphabtisation. Les tudes dmontrent une forte corrlation entre lobtention dun emploi et lusage du braille. Bien que la technologie permette aux tudiants de produire jusqu un certain point leurs propres versions braille des ouvrages littraires (quand ils peuvent soffrir cette technologie), il faut encore effectuer une transcription manuelle dans le cas des ouvrages techniques et scientifiques. Le CILS a prsent de nombreux exposs et mmoires crits au ministre depuis 20 ans, pour demander que le braille soit financ, et il a tabli un groupe de travail pour obtenir des donnes corroborantes.

  9. Services pour les tablissements postsecondaires privs

    Avec la croissance et la prolifration des tablissements postsecondaires privs, le CILS reoit de plus en plus de demandes de collges privs. Certains de ces collges estiment y avoir droit, car ce sont des tablissements reconnus. La reconnaissance par le ministre de lducation devrait inclure lobtention de documents accessibles en mdia substitut. On doit laborer une stratgie afin de combler ce foss potentiel en matire de services. La province doit encourager la mise en place de programmes et de services de haute qualit, et sassurer que les services soient constants et uniformes, afin de protger les intrts des apprenants.

  10. tablissement de normes et rseautage des services universitaires

    Une universit de la Colombie Britannique a une entente contractuelle avec le CILS pour des services de production. Toutefois, la plupart des universits nont pas accs la gamme entire des services fournis par le CILS. LUniversity of British Columbia a conclu un accord rciproque demprunt et de prt, avec le CILS, sous le parapluie de la CAER. Certaines universits se sont montr intresses obtenir les services du CILS.

    Labsence dun service centralis pour les universits signifie que les divers tablissements doivent mettre en place leurs propres installations et procdures de production. Il sensuit un manque defficacit plusieurs gards :

    • il ny a pas de normes uniformes de production, et il est donc souvent impossible de partager ou de rpertorier les documents en mdia substitut;
    • il ny a pas dconomie dchelle permettant daccrotre lefficacit des units de production;
    • les services manquent duniformit dans tout le systme, et les tudiants ne peuvent sy fier. Les ressources cres dans une universit ne sont pas partageables et ne sont pas partages. Elles ne sont habituellement pas rpertories dans une base de donnes nationale;
    • il existe peu de protocoles ou daccords standard pour les prts inter-bibliothques et le partage des ressources entre les tablissements;
    • le personnel universitaire, surcharg et sous form, manque dinformation jour sur les nouveaux formats numriques et na pas le savoir faire pour les produire ou y accder.
  11. Accs la technologie et la formation

    De nombreux tudiants utiliseraient davantage les ressources accessibles de leur propre chef sils pouvaient obtenir lquipement et la formation requise pour lutiliser correctement. Le CILS a ouvert la voie au Collge Langara, en installant la bibliothque la technologie adapte requise pour accder linformation, effectuer des recherches, rdiger les spcifications et proposer des stratgies. Le personnel du CILS a galement labor des stratgies de formation pour aider les tudiants apprendre lutilisation des technologies. Cette initiative doit tre largie afin de sensibiliser le personnel des bibliothques aux nouvelles technologies. Ils seront ainsi plus enclins offrir des services daccs linformation grce ces technologies.

  12. Formation

    Le CILS a mis en place des stratgies visant amliorer la formation au sujet des nouveaux mdias substituts, des catalogues de bibliothque accessibles et des bases de donnes de rfrence ligne. Ces programmes doivent tre largis lensemble de la province et sur les sites Web.

  13. Encouragements cataloguer les documents en mdia substitut

    De nombreux producteurs ne cataloguent pas dans AMICUS (la base de donnes nationale) les documents en mdia substitut quils produisent. Nous devons les encourager le faire. Toutefois, pour que ce catalogage soit utile, tous les produits doivent suivre un ensemble minimum de normes de production et de catalogage. De plus, le catalogage national des graphiques tactiles accrotra grandement laccs un mdia important pour les tudiants aveugles, et rduira grandement le ddoublement et la rptition des efforts. lheure actuelle, le CILS respecte toutes les normes nationales au sujet du catalogage des documents en mdia substitut. Le CILS commencera cataloguer les graphiques tactiles selon la nouvelle norme nationale labore grce une subvention de lAutorit canadienne du braille, et mise en uvre grce un partenariat entre Bibliothque et Archives Canada et la Canadian Association of Educational Resource Centres (CAER).

  14. Dlais de production

    Lorsque les tudiants sinscrivent en retard et que lon connat seulement la toute dernire minute les documents requis, il en rsulte des dlais considrables dans la production de documents en mdia substitut, et les tudiants ne les reoivent pas temps. Les tudiants doivent alors utiliser des documents ou des formats de qualit moindre, ou plus difficiles utiliser. Une partie de cette responsabilit incombe aux tudiants, qui devraient indiquer plus rapidement les ouvrages dont ils ont besoin. Toutefois, une partie de la responsabilit incombe au systme.

  15. Communications inefficaces entre les dispensateurs de services et les tudiant(e)s handicap(e)s

    Le CILS fait tous les efforts possibles pour maintenir des communications opportunes avec les tudiants et les dispensateurs de services aux tudiant(e)s handicap(e)s en confirmant les ressources appropries, en sassurant que les tudiants ont accs lquipement et en ngociant les meilleurs formats dans les meilleurs dlais possibles. Mais il arrive souvent que les tudiants ne retournent pas les appels tlphoniques, ou que les dispensateurs de services ne soient pas disponibles pendant les priodes cruciales, notamment pendant les vacances dt.

Annexe 1 : Mdias substituts

Texte lectronique : (fichiers de logiciel de traitement de texte) utilis par les tudiants (visuellement handicaps, ou ayant des troubles dapprentissage) avec lecteurs dcran synthse de parole comme JAWS, pour lire les imprims laide dun ordinateur. Les textes lectroniques peuvent tre manipuls davantage laide de logiciels comme les lecteurs dcran (JAWS), des lecteurs de texte (comme Text Aloud, ReadPlease). Le CILS produit des fichiers texte lectroniques en formats ASCII, HTML, PDF, RTF et DOC.

Gros caractres : Le CILS produit des documents dans divers formats en gros caractres :

  • texte lectronique (PDF) : pour les tudiants qui ont une acuit visuelle faible mais qui peuvent agrandir leurs imprims ou les lire lordinateur. Le format PDF, mis au point par Adobe Systems, permet dafficher un document lordinateur dans le mme format que sa version imprime.
  • gros caractres : agrandissement sur papier.
  • gros caractres : format lectronique (texte numrique).

Audio analogique : Bandes cassettes en formats analogiques. On peut encore obtenir des documents dans ce format, en emprunt, mais le CILS nen produit plus.

Audionumrique : format CD MP3, avec voix humaine et sans fonctions de navigation. Ces fichiers peuvent tre lus sur tout dispositif compatible MP3 (materiel et/ou logiciel).

Audionumrique : format CD MP3, avec voix synthtise, transcrit depuis un texte lectronique, avec noms des fichiers, et sans fonctions de navigation. Ces fichiers peuvent tre lus sur tout dispositif compatible MP3 (materiel et/ou logiciel).

Audionumrique : format CD MP3, avec voix humaine, et fonctions de navigation (format DAISY : Digital Audio Information Systems). Ce format permet de trouver des pages, des chapitres ou des sections spcifiques, et dans certains cas, des entres en index. On utilise ce format dans des cas spciaux (par exemple, documents scientifiques), o la voix humaine est requise ou encore des fonctions de navigation sont ncessaires pour utiliser le livre (p. ex., dans le cas dun ouvrage de rfrence). Ce format peut tre lu sous tout dispositif compatible MP3 (sans fonctions de navigation) ou sur de lquipement DAISY spcifique (avec quelques fonctions de navigation), ou encore laide dun ordinateur pourvu dun logiciel volu (offrant davantage de fonctions de navigation).

Graphiques tactiles : Dessins en relief ou sculpts. Le CILS produit des graphiques tactiles simples. Le CILS empruntera galement des graphiques tactiles sil est en mesure de le faire.

Braille : Cest un systme tactile de cellules de points. Le CILS ne produit pas de document braille pour le moment, mais il recherchera et empruntera les documents braille, sil peut se les procurer.

Annexe 2 : Critres des services

  1. Introduction

    Le CILS a pour mission doffrir un accs aussi large que possible aux ressources dinformation pour les tudiants du postsecondaire, dans divers mdias substituts, et ce, selon la demande, et en faisant preuve defficacit, defficience et dconomie.

    Le CILS a donc pour mandat doffrir des documents en mdia substitut aux tudiants incapables de lire les imprims, dans le rseau postsecondaire public de la Colombie Britannique. Lobjectif du CILS est doffrir ses services dans les meilleurs dlais possibles, dtablir les besoins et les formats selon la demande, dapparier linformation au format appropri, dexaminer et dappliquer les nouvelles technologies, et dlargir laccs linformation ses clients, de sorte que ceux ci (c. d. les tudiants) aient un accs quitable linformation, afin de terminer leurs tudes avec succs.

    Dans ce document, nous faisons tat des contraintes associes au financement et aux dlais de production, une ralit quon ne peut escamoter. Nous ne mnageons aucun effort pour rpondre aux besoins des tudiants handicaps qui ont besoin de documents en mdia substitut. Toutefois, il nest pas toujours possible doffrir un document dans le format souhait par ltudiant, ni mme, dans certains cas, de fournir un document adapt lorsque nous ne recevons pas davis appropri de ltudiant ou de ltablissement. Nous avons donc tabli des priorits afin de traiter autant de demandes que possible de la manire la plus efficace et la plus efficiente qui soit, compte tenu de plusieurs facteurs.

    Lanalyse est base sur 20 ans dexprience avec les tudiants, de collaboration avec les dispensateurs de services en tablissement, avec le CILS Advisory Committee, et avec nos partenaires dans le secteur des mdias substituts et des technologies adaptes.

  2. Caractristiques des tudiants

    Il faut dabord bien diffrencier les services, afin de dterminer quels sont les services essentiels, par rapport aux services de production qui sont gourmands en main duvre, prennent du temps et sont coteux.

    Le CILS dessert une population denviron 450 tudiants par anne en Colombie Britannique, et, en vertu daccords de rciprocit avec dautres partenaires ducatifs au Canada, quelque 150 tudiants dans dautres tablissements hors province. En Colombie Britannique, la population desservie prsente le profil suivant : tudiants ayant des troubles dapprentissage (2/3), tudiants ayant un handicap visuel (1/3) et tudiants dont ltat physique les empche dutiliser les imprims classiques (5 %). Ce profil est similaire ce quon retrouve dans les autres provinces.

    Les tudiants incapables de lire les imprims ont besoin des mmes documents que leurs collgues qui ne sont pas aux prises avec des handicaps : manuels, documentation de cours, accs aux ressources des bibliothques, bases de donnes de rfrence et revues en ligne, documents pour lapprentissage professionnel et ressources audiovisuelles. Pour pouvoir utiliser ces documents, les tudiants doivent les transcrire ou les faire transcrire dans un format quils peuvent utiliser : le braille, les gros caractres, les graphiques tactiles, laudio, divers formats lectroniques et les ressources audiovisuelles adaptes.

  3. Autorits

    Les autorits pour nos services dcoulent du mandat accord par le ministre de lEnseignement suprieur de la Colombie Britannique dans sa lettre de financement au Collge Langara, et de lexamen des services par le ministre. Les activits et les produits se classent en cinq grandes catgories :

    • traitement des demandes;
    • prt de documents en mdia substitut;
    • recherche et coordination;
    • production de documents en mdia substitut;
    • information et renseignements.

    Les dfinitions proviennent de la Loi sur le droit dauteur (personnes ayant des dficiences perceptuelles), de la BC Human Rights Act ( obligation de prendre des mesures d'adaptation ) et des directives figurant dans le document BC Post-Secondary Disability Services Guidelines for Disability Definitions, Documentation and Accommodation, prpar par le Disability Services Working Group du ministre.

  4. Dfinition des rles

    Il importe de diffrencier et de comprendre les rles complmentaires des coordonnateurs des services aux tudiant(e)s handicap(e)s dans les tablissements dune part, et des employs du CILS dautre part, qui collaborent avec les bibliothques locales pour fournir des services dinformation en mdia substitut.

    Les coordonnateurs des services aux tudiant(e)s handicap(e)s possdent lexpertise et les ressources requises pour prparer et valider les documents dcrivant les handicaps de ltudiant, et pour valuer ses besoins en matire damnagements pdagogiques. Ils valuent galement les besoins financiers de ltudiant et laident obtenir les amnagements appropris et la technologie adapte, et le dirigent vers les services et organismes pertinents pour obtenir un soutien financier et ducatif. Les coordonnateurs dterminent ladmissibilit des tudiants aux services, ainsi que les documents quils ont besoin en mdia substitut, dans une perspective dvaluation pdagogique. Ils remettent cette documentation au CILS, afin dassurer le respect des lois sur le droit dauteur et des relations contractuelles avec les organismes partenaires.

    Le rle des employs du CILS est de dterminer les besoins en information, de trouver les ressources, den assurer la circulation, dassurer les prts inter bibliothques, dacheter des copies quand elles sont disponibles dautres organismes, demprunter de lquipement, de rpondre aux demandes de renseignements et de rfrence, de soutenir lutilisation des technologies adaptes et des mdias substituts, et de collaborer avec les bibliothques des tablissements pour fournir linformation aux tudiants.

  5. Processus du CILS

    La premire tche consiste recevoir les demandes, valider les titres, tablir les besoins de ltudiant, dterminer les ressources disponibles en mdia substitut, et o elles se trouvent. Si les documents ne sont pas disponibles en mdia substitut, le CILS envisagera de les produire, pourvu quil dispose des fonds et du temps ncessaires. Par ailleurs, les employs peuvent offrir diverses options quand le premier choix de ltudiant ne peut lui tre fourni temps. En outre, les employs du CILS aident les dispensateurs de services (coordonnateurs et personnel de bibliothque) utiliser les mdias substituts et les technologies adaptes. Dans le cadre dun programme continu dassurance de la qualit, les employs senquirent galement auprs des tudiants afin de sassurer que les documents en mdia substitut rpondent leurs besoins.

    Les employs du CILS reoivent ensuite les demandes des tudiants admissibles et traitent chaque demande dans lordre darrive. Il est ncessaire de procder de la sorte, car les tudiants ne sont pas toujours en mesure de sinscrire lavance dans leurs tablissements, chacun ayant ses propres normes et critres dadmission. De plus, pour dterminer les documents qui doivent tre transcrits, le professeur doit dabord avoir rdig et distribu la description et la documentation du cours, ce qui nest pas toujours le cas au moment o le CILS en a besoin.

  6. Priorits pour les services essentiels

    Les services essentiels sont offerts aux tudiants sur la base du premier arriv premier servi, en autant quils aient t jugs admissibles par les coordonnateurs des services aux tudiant(e)s handicap(e)s de leur tablissement.

    Les services essentiels comprennent :

    • identification des titres;
    • dtermination des formats requis;
    • dtermination des comptences techniques et du soutien financier de ltudiant;
    • recherches des documents;
    • prts inter bibliothques;
    • achat de copies auprs dorganismes les possdant;
    • emprunts dquipements et de logiciels;
    • circulation des ressources existantes;
    • services de rfrence et dinformation;
    • consultation en technologie adapte;
    • services daiguillage;
    • aide pour lutilisation de la technologie;
    • services daiguillage;
    • prts dquipements aux tudiants qui ne sont pas admissibles aux services des autres organismes.
  7. Priorits pour la production

    Le service de production est limit par le type douvrages quil peut produire, et il est assujetti des calendriers ralistes de production. Lobjectif des services de production vise combler le foss en matire dinformation et de documents requis, et cette fin il choisit le format le plus efficace quil peut produire, de la manire la plus conomique et la plus efficiente possible afin de rpondre aux besoins de ltudiant, compte tenu de divers facteurs. Sil nest pas possible de produire le document dans les dlais disponibles, les tablissements dcident parfois doffrir eux mmes un tel accs, par exemple en mettant la disposition des tudiants des lecteurs, des aides ou encore en produisant les documents linterne.

    Le CILS possde lexpertise, lquipement et les ressources pour produire les documents dans les formats suivants : gros caractres (papier et numrique), fichiers lectroniques (PDF et texte), graphiques tactiles simples et audionumriques (MP3 ou DAISY). Le CILS ne produit pas actuellement de documents en braille, mais il le pourrait sil obtenait un financement durable cette fin. Une solution provisoire consiste produire un texte en version lectronique, que ltudiant peut traduire en pages braille sur son propre quipement.

    Le choix des formats et le calendrier de production doivent tenir compte de divers facteurs, savoir :

    • disponibilit des mdias substituts existants;
    • dlai souhait;
    • format demand;
    • description de cours et squence pdagogique;
    • disponibilit des ouvrages imprims;
    • disponibilit des fichiers lectroniques, par les maisons ddition;
    • publication, prsentation graphique et qualit de la version imprime du livre;
    • attributs du livre : texte simple, illustrations, symboles mathmatiques, notation musicale, notation informatique;
    • accs de ltudiant lquipement;
    • capacit de ltudiant dutiliser lquipement;
    • disponibilit de narrateurs et dun personnel de soutien;
    • volume de travail au moment de la demande;
    • formats prfrs par ltudiant;
    • aide financire que reoit ltudiant;
    • contraintes financires du CILS;
    • prfrence et style dapprentissage de ltudiant;
    • comptences informatiques et culture informationnelle de ltudiant.
  8. Processus de production

    Lorsque nous avons dtermin quun livre sera produit en mdia substitut, les employs demandent aussitt lditeur les fichiers afin dacclrer la production. Ces fichiers nous sont habituellement fournis sans frais, mais leur rception peut prendre de trois jours trois mois. Si nous ne recevons pas les fichiers des maisons ddition en dedans dun mois, ou si ltudiant a un besoin pressant du document, nous pouvons tout simplement dfaire le livre et commencer le numriser. La numrisation prend beaucoup de temps, ncessite un travail considrable de correction et ce nest pas notre mthode prfre de production. Le nouveau projet pilote visant tablir un dpt central de fichiers des maisons ddition amliorera grandement la situation.

    Si ltudiant a besoin dune version audio, et si le livre consiste en texte simple pour lequel nous possdons le fichier numrique de lditeur, les fichiers sont transcrits laide dun logiciel de synthse de la voix, et nous crons un CD en format MP3. Ce produit numrique nest pas le meilleur qui soit, parce quil noffre pas de fonctions de navigation, mais il est nanmoins rapide, peu coteux et utilisable, de sorte que ltudiant peut obtenir son document rapidement. De nombreux tudiants trouvent cette situation acceptable. De plus, cest le format plus conomique produire.

    Quand un ouvrage technique est requis en format audio, nous devons faire appel un narrateur humain. En rgle gnrale, le CILS produit alors le document en format DAISY, parce que ltudiant doit pouvoir naviguer dans le livre pour lutiliser efficacement. Le niveau de navigation varie grandement, tout dpendant de la structure du livre, et du temps disponible pour la production. Les langues techniques, les mathmatiques, les symboles scientifiques, les langues trangres ou encore la programmation informatique requirent des conventions spciales pour leur description, conformes aux normes internationales reconnues en matire de livres sur bande.

  9. Rsum et conclusion

    Le CILS a tabli une diffrence entre dune part les critres pour les services informationnels de base, et dautre part les critres pour dterminer sil y a lieu de produire des documents en mdia substitut. Les responsabilits et les rles diffrents, mais complmentaires, des coordonnateurs des services aux tudiant(e)s handicap(e)s et des employs du CILS doivent tre compris et diffuss. Les critres dadmissibilit aux services du CILS et lvaluation pdagogique approprie sont du ressort des coordonnateurs. Il incombe par ailleurs aux employs du CILS de dterminer la meilleure stratgie pour identifier, trouver et produire les documents requis.

    Le CILS offre ses services essentiels sur la base du premier arriv premier servi. La collaboration et de bonnes communications entre tous les intervenants sont essentielles pour permettre aux tudiants daccder aux documents requis, dans les meilleurs dlais possibles.

    Le CILS applique un ensemble bien tabli de critres, pour la production de nouveaux documents en mdia substitut. Les dcisions sont bases sur les besoins de ltudiant, sur les mdias demands, sur les attributs de louvrage ou du document imprim, sur le temps disponible, sur les comptences informatiques et la culture informationnelle de ltudiant, et sur laccs lquipement et aux fonds disponibles. Le cot de la production est valu en fonction des besoins.

Annexe 2a : Attributs des livres (prsentation des documents)

La prsentation (ou structure) des livres joue un rle trs important dans le type de transcription requise pour rendre le livre accessible. De plus, le sujet mme du livre peut influer sur le niveau ou le type de transcription. Les mthodes techniques de production peuvent galement jouer un rle. Des services de transcription peuvent tre demands pour des manuels, des cours en ligne, de la documentation de cours, des articles de journaux trouvs lors de recherches sur le Web, de matriel audiovisuel, de cahiers dexercices professionnels ou autres outils pdagogiques.

Voici quelques exemples dattributs physiques des livres qui influent sur les techniques de production :

  • prsence de diagrammes, de graphiques, dimages ou dautres illustrations, et leur utilisation dans le livre;
  • couleurs;
  • colonnes;
  • information tabulaire;
  • notes marginales;
  • encadrs;
  • utilisation de polices diffrentes;
  • structure de linformation : sagit il dun texte continu ou dun ouvrage de rfrence, avec notes en bas de page et bibliographie la fin des chapitres ou du livre? Quelle est la meilleure place o les insrer?
  • pagination (p. ex., pp. 1-56 ou A1, B3, etc.);
  • prsence et style des annexes;
  • format des cahiers de travail comportant des questions et des rponses;
  • notation mathmatique et scientifique;
  • notation musicale;
  • signes diacritiques dans les langues trangres;
  • alphabet ou iconographie en langue trangre;
  • vocabulaire technique.

Annexe 2b : Sujet des livres (contenu)

Voici quelques exemples qui illustrent comment le contenu ou la teneur mme dun livre peut influer sur les dcisions prises au sujet de la transcription et de la production :

Formation de base des adultes : il sagit habituellement de texte continu avec quelques illustrations. Dans de nombreux cas, le texte a dj t produit en gros caractres afin den faciliter la lecture.

Comptabilit : beaucoup de tableaux, de graphiques, de diagrammes, de tableurs et de jargon.

Maintenance des aronefs : beaucoup de diagrammes. Dans la plupart des cas, les clients qui ont un trouble dapprentissage pourront nanmoins voir les diagrammes, de sorte que la narration nest pas requise. Toutefois, il peut savrer ncessaire de transcrire les lgendes et les notes autour des diagrammes.

Biologie : les illustrations et la terminologie prsentent un dfi.

Manuels en informatique : ces manuels comportent souvent des saisies dcran difficiles transcrire, ou encore ils utilisent des langages de programmation qui possdent leurs propres symboles.

Historique : certains ouvrages ont des encadrs ou des notes en marge et dans le corps mme du texte, que lon doit retirer et placer dans un ordre diffrent, pour que cela ait du sens pour la personne qui coute la bande ou qui utilise la version en texte numrique.

Mathmatique : la transcription des symboles mathmatiques nest pas automatique pour les formats en texte lectronique, en audio ou en braille.

Terminologie mdicale : la terminologie nest pas toujours transcrite facilement par les lecteurs dcran, les synthtiseurs de paroles ou la transcription audio.

Musique : la notation musicale a son propre jargon et ses propres exigences de transcription : la personne charge de la transcription doit avoir des connaissances et des comptences spcialises.

Secrtariat : les manuels de dactylographie peuvent comporter des notes marginales manuscrites, ou des notes qui comportent des erreurs dlibres.

Ressources dapprentissage en ligne : la plupart dentre elles ne sont pas conues dans une optique daccessibilit. Si elles ltaient, les tudiants pourraient les utiliser plus facilement avec des technologies adaptes, ou encore il serait plus facile pour le CILS de les reformater lintention des tudiants.

Ouvrages de rfrence : ce sont des livres habituellement de type dictionnaire, qui ncessitent des fonctions de navigation pour que lon puisse y accder correctement. Avec la plupart des ouvrages de rfrence, il nest pas facile dy accder par une narration simple en format analogique. Il faut utiliser certaines fonctions de navigation, et la meilleure approche structure est offerte par le format DAISY.

Cahiers dexercices : dans bon nombre de ces cahiers, les questions se trouvent un endroit, et les rponses ailleurs. Ce peut tre le cas dailleurs avec les questions et les rponses dans dautres manuels.

Annexe 2c : Prfrences en matire dapprentissage

Profil des tudiants

En Colombie Britannique, les tudiants de la maternelle au secondaire ont accs divers formats, y compris les gros caractres, les livres sur bande, les textes lectroniques, les graphiques tactiles et le braille dans le cas des tudiants ayant un handicap visuel. Dans le cas de ces derniers, des services leur sont offerts par des enseignants locaux spcialiss, par le Provincial Resource Centre for the Visually Impaired et par SET BC, qui fournit lquipement.

Dans le cas des tudiants ayant des troubles dapprentissage, certains services peuvent leur tre fournis par les districts scolaires locaux, les parents et les organismes communautaires. Certains services sont galement fournis, par lintermdiaire des districts scolaires et contre recouvrement de cots, par le Provincial Resource Centre for the Visually Impaired.

Par ailleurs, les tudiants adultes peuvent ne jamais avoir t exposs aux documents en mdia substitut pendant leurs tudes. Cest notamment le cas des tudiants inscrits aux cours dducation de base pour les adultes ou en anglais langue seconde, ou encore des tudiants qui proviennent dautres pays o ces services nexistent pas.

Par ailleurs, les tudiants qui ont des difficults dapprentissage sont souvent canaliss vers les cours professionnels, et nont donc pas eu la chance dutiliser les documents en mdia substitut au cours de leurs tudes, ou encore ny avoir eu quun accs limit par lintermdiaire de leur district scolaire.

Styles dapprentissage

Les prfrences des tudiants en matire de formats dapprentissage dpendent de plusieurs facteurs, dont leur exprience antrieure, leur formation, le soutien financier quils peuvent avoir pour acheter lquipement, ou encore leur connaissance des mdias substituts disponibles.

Certains tudiants sont des visuels, dautres des auditifs. Les tudiants qui ont eu une formation en braille sont souvent des apprenants tactiles. En fait, bon nombre dtudiants utilisent tous les styles dapprentissage. Si nous dterminons quun document doit tre transcrit, le transcripteur doit dabord comprendre les besoins de ltudiant et ses styles dapprentissage. Par exemple, pour une personne aveugle, les illustrations dans un livre devront tre dchiffres soit auditivement, soit transcrites sous forme tactile. Toutefois, une personne ayant un trouble dapprentissage peut demander que seuls les mots dans un ouvrage soient transcrits, parce quelle peut voir les diagrammes, mais souvent elles les comprend mme mieux que les mots parce que les images sont parlantes . Par ailleurs, les tudiants qui sont habitus utiliser des documents sur bande dveloppent souvent des techniques dapprentissage qui leur permettent de compenser leur non accs aux documents crits. Enfin, les tudiants qui disposent de technologies adaptes et de lecteurs dcran depuis longtemps ont acquis les comptences qui leur permettent de comprendre les techniques de synthse de la parole, alors que ceux qui nont pas t exposs ces techniques ou dont le vocabulaire est limit peuvent trouver ce mdia inaccessible.

Annexe 2d : Comptences informatiques et culture de linformation

Le format utilisable par un tudiant dpend de plusieurs facteurs :

  • capacit dutiliser un logiciel de traitement de texte;
  • capacit denregistrer et de rcuprer des fichiers;
  • capacit dutiliser manuellement de lquipement comme des enregistreurs bande, des lecteurs DAISY, des ordinateurs, etc.;
  • capacit de chercher et de trouver de linformation dans un document;
  • capacit de naviguer dans un livre pour utiliser la table des matires, les index, etc.;
  • capacit dutiliser des logiciels de synthse de la voix;
  • capacit dapprendre par lcoute;
  • capacit de trier, naviguer, valuer et utiliser linformation dans diverses sources de rfrence et sur Internet;
  • capacit de faire des recherches dans les catalogues des bibliothques et dans les bases de donnes et de rfrence en ligne.

Table des matires


Haut

All contents copyright ©, 1999-2024, National Educational 
Association of Disabled Students. All rights reserved.