NEADS Logo - Accueil

QuestionQuestion:
Quels types d’aménagements prévoit-on habituellement pour les étudiantes et étudiants handicapés qui fréquentent un collège ou une université?


Événements prochains

Voir d'autres événements

Autre site d'intérèt


Une expérience de travail payée et enrichissante pour des diplômés postsecondaires

Stages lancement de carrière

Média

Le gouvernement du Canada publie le Plan d’action national pour l’inclusion des personnes en situation de handicap

De : Emploi et Développement social Canada

Communiqué de presse

7 octobre 2022,  Gatineau (Québec), Emploi et Développement social Canada 

Les personnes en situation de handicap sont confrontées à des obstacles de nature physique, financier et liés aux attitudes qui nuisent à leur participation à la société. Bon nombre de ces obstacles sont persistants et institutionnels. Le gouvernement du Canada collabore avec la communauté des personnes en situation de handicap afin d’éliminer ces obstacles et de constituer, consciemment, un pays plus inclusif. Le travail requis pour une telle entreprise est immense et implique des gestes pertinents et soutenus.

C’est pour cela qu’aujourd’hui, la ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et de l’Inclusion des personnes en situation de handicap, Carla Qualtrough, a publié le tout premier Plan d’action pour l’inclusion des personnes en situation de handicap du Canada. Ce plan comprend des mesures courantes et futures, incluant des programmes, des politiques, des financements, dont le but consiste à améliorer les vies des Canadiens et Canadiennes en situation de handicap. C’est un plan directeur de changement qui poussera le gouvernement du Canada à inclure davantage les personnes en situation de handicap et à créer un pays plus inclusif.

Le Plan d’action comporte quatre piliers initiaux, déterminés par la communauté des personnes en situation de handicap comme des priorités clés :

Pilier 1 – Sécurité financière : requiert des actions visant à améliorer la sécurité financière immédiate et à long terme des personnes en situation de handicap, notamment par la création de la nouvelle prestation canadienne pour les personnes en situation de handicap.

Pilier 2 – Emploi : requiert des actions visant à éliminer les obstacles persistants auxquels sont confrontées les personnes en situation de handicap sur le marché et lieu de travail, y compris en offrant du soutien aux personnes visées et aux employeurs.

Pilier 3 – Communautés accessibles et inclusives : requiert des actions visant à éliminer les obstacles de nature physiques, et liés à la communication et aux attitudes, qui empêchent les personnes en situation de handicap de participer pleinement à leur collectivité et à l’économie.

Pilier 4 – Une approche moderne à l’égard des personnes en situation de handicap : requiert des actions visant à éliminer les difficultés qu’éprouvent les personnes en situation de handicap pour accéder aux programmes et aux prestations fédéraux, ainsi qu’à assurer la prise en considération de leurs besoins dans les politiques et programmes gouvernementaux.

Dans l’esprit de « Rien sans nous », le gouvernement travaille en étroite collaboration avec la communauté des personnes en situation de handicap sur le Plan d’action. Toutes les parties de ce plan ont été élaborées en tenant compte leurs expériences vécues. Le gouvernement poursuivra cette collaboration en ce qui a trait à la mise en œuvre et à l’adaptation du Plan, de manière à ce qu’il continue de répondre aux besoins changeants des personnes en situation de handicap.

Citations

« Nous avons tous le droit de participer pleinement à notre société. Le Plan d’action pour l’inclusion des personnes en situation de handicap est une feuille de route qui permettra à notre pays d’éliminer les obstacles auxquels sont confrontées les personnes en situation de handicap, de former une nation plus inclusive. C’est un plan d’actions concrètes qui poussera le gouvernement du Canada à tenir compte des besoins des personnes en situation de handicap dans tout ce que nous faisons. Il nous encouragera à faire mieux, et à être une meilleure nation. »

– La ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et de l’Inclusion des personnes en situation de handicap, Carla Qualtrough  

« Au Canada, l'emploi des personnes en situation de handicap a besoin d'une stratégie de soutien solide et inclusive. Le CCRT est fier d'appuyer le Plan d'action pour l'inclusion des personnes en situation de handicap, y compris la Stratégie d'emploi pour les personnes en situation de handicap. Comme plusieurs de nos clients et collègues, nous sommes impatients de voir comment les quatre piliers se compléteront pour favoriser des changements réels et offrir des opportunités dans la vie des personnes en situation de handicap vivant au Canada»

– Maureen Haan, présidente et directrice générale, Conseil Canadien de la Réadaptation et du travail (CCRT)

« Tout le monde a le droit de jouer un rôle actif, d’être épanoui et de se sentir inclus dans notre collectivité et pays. Malheureusement, en raison d’obstacles systémiques, comme la pauvreté, les systèmes trop restrictifs et complexes et les comportements discriminatoires, pour de nombreux Autochtones en situation de handicap, l’inclusion n’est qu’un mot, et non une réalité. Le tout premier Plan d’action pour l’inclusion des personnes en situation de handicap du Canada pourrait changer les choses et, ce faisant, jeter les bases d’un pays meilleur et plus inclusif. IDC/BCANDS félicite le gouvernement du Canada pour l’élaboration du Plan d’action et se réjouit à la perspective de poursuivre le travail conjoint, qui permettra de veiller à ce que les besoins et les orientations de nos membres et de nos communautés soient pris en compte grâce aux quatre piliers du plan, qui sont la sécurité financière, l’emploi, les communautés accessibles et inclusives et une approche moderne à l’égard des personnes en situation de handicap. »

– Neil Belanger, président et directeur général, Indigenous Disability Canada (IDC) / British Columbia Aboriginal Network on Disability Society (BCANDS)

« Vie autonome Canada et Dystrophie musculaire Canada ont eu le plaisir de travailler avec leurs nombreux partenaires pour obtenir les commentaires et la rétroaction des personnes en situation de handicap marginalisées qui sont difficiles à joindre. En poursuivant les consultations et la mobilisation, nous sommes heureux de voir le tout premier Plan d'action pour l'inclusion des personnes en situation de handicap. Alors que nous poursuivons le travail avec nos partenaires, nous sommes impatients de voir nos efforts communs se refléter dans le Plan d'action pour l’inclusion des personnes en situation de handicap, et au fur et à mesure qu’il est mis en œuvre et adapté afin de répondre aux besoins des personnes en situation de handicap. »

– Stacey Lintern, chef de la direction de Dystrophie musculaire Canada et Anne MacRae, directrice exécutive nationale, Vie autonome Canada

« Les Canadiens et Canadiennes qui ont une déficience intellectuelle ou développementale se heurtent à de nombreux obstacles dans notre société. Ils vivent souvent dans la pauvreté et sont nombreux à ne pas avoir d’emploi. Bon nombre ne participent pas à la vie sociale. Le Plan d’action pour l’inclusion des personnes en situation de handicap aidera tous les Canadiens et Canadiennes en situation de handicap. Il les aidera à sortir de la pauvreté, à obtenir des emplois et à être davantage inclus dans leur communauté. »

– Dewlyn Lobo, présidente, Personnes d’abord du Canada

Faits en bref

L’Enquête canadienne sur l’incapacité menée en 2017 indiquait que dans le groupe des Canadiens et Canadiennes âgés de 15 ans et plus, 1 personne sur 5, soit 22 % de la population ou environ 6,2 millions de personnes, avait une ou plusieurs incapacités. La même enquête a révélé que le taux d’emploi des personnes en situation de handicap est beaucoup plus faible que celui des Canadiens et Canadiennes sans handicap – 59 % contre 80 %. 

Dans le discours du Trône de 2020, le gouvernement s’est engagé à créer le tout premier Plan d’action pour l’inclusion des personnes en situation de handicap du Canada qui comprendrait une nouvelle prestation canadienne et une stratégie d’emploi robuste pour les Canadiens et Canadiennes en situation de handicap ainsi qu’un meilleur processus pour déterminer l’admissibilité aux prestations et programmes fédéraux destinés aux personnes en situation de handicap.

Le 2 juin 2022, la Loi sur la prestation canadienne pour les personnes handicapées a été présentée de nouveau à la Chambre des communes sous la forme du projet de loi C­22. 

Le PAIPSH est appuyé par des investissements annoncés dans les budgets de 2021 et 2022. 

Dans le budget de 2021, le gouvernement du Canada s’est engagé à verser:

11,9 millions de dollars sur trois ans, à compter de 2021-2022, pour la réalisation de consultations en vue de réformer le processus d’admissibilité aux programmes et aux prestations d’invalidité fédéraux, ce qui aidera à maximiser la portée de ces programmes et à améliorer la vie des Canadiens et Canadiennes en situation de handicap. Ces travaux seraient directement intégrés à la conception d’une nouvelle prestation canadienne pour les personnes en situation de handicap.

100 millions de dollars sur deux ans, à compter de 2021-2022, de manière à tripler le financement du Fonds pour l’accessibilité pour soutenir des projets de petite ou moyenne envergure de pair avec des organismes sans but lucratif, des refuges pour femmes, des garderies, de petites municipalités, des organismes autochtones, des gouvernements territoriaux et des entreprises de toutes tailles (incluant bien sûr les petites entreprises). Ce soutien permettrait de compenser les frais de rénovation, de modernisation, ainsi que les frais relatifs aux technologies accessibles sur les lieux de travail.

29,2 millions de dollars sur deux ans, à compter de 2021-2022, au Fonds pour l’accessibilité dans le but de soutenir les services de garde à mesure qu’ils améliorent leur accessibilité physique. Ce financement, qui pourrait profiter à plus de 400 services de garde, appuierait des améliorations comme la construction de rampes et de portes accessibles, de toilettes accessibles et de structures de jeux.

Dans le budget de 2022, le gouvernement du Canada s’est engagé à verser :

272,6 millions de dollars sur cinq ans pour appuyer la mise en œuvre d’une stratégie d’emploi pour les personnes en situation de handicap par l’intermédiaire du Fonds d’intégration.

25 millions de dollars sur cinq ans pour améliorer l’accès à la lecture et aux œuvres publiées pour les personnes ayant une déficience de lecture des imprimés.

Produits connexes

Document d’information

Liens connexes

Plan d’action pour l’inclusion des personnes en situation de handicap

Prestation canadienne pour les personnes en situation de handicap

Résumé de la Loi canadienne sur l’accessibilité

Personnes-ressources

Pour les demandes des médias, veuillez contacter

Tara Beauport, Attachée de presse, Cabinet de la ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et de l’Inclusion des personnes en situation de handicap, tara.beauport@hrsdc-rhdcc.gc.ca 

Bureau des relations avec les médias, Emploi et Développement social Canada, 819-994-5559, media@hrsdc-rhdcc.gc.ca

Suivez-nous sur Twitter

Source : 




Haut

All contents copyright ©, 1999-2022, National Educational 
Association of Disabled Students. All rights reserved.