NEADS Logo - Accueil
Trouvez-nous sur : Facebook YouTube

QuestionQuestion:
À quel bureau du gouvernement fédéral dois-je m’adresser pour obtenir de l’information sur les programmes et services à l’intention des personnes handicapées?


Événements prochains

Voir d'autres événements

Autre site d'intérèt


Advertisement



Média

Le gouvernement Harper réaffirme son engagement à l'égard des personnes handicapées

Pour publication immédiate

Le 2 mai 2013

Ottawa (Ontario) — L’honorable Diane Finley, a annoncé aujourd’hui que le gouvernement appuie la motion d’initiative parlementaire  430, « Renforcer les perspectives d’emploi pour les Canadiens handicapés ». Cette motion soutient les conclusions du rapport du Groupe de travail spécial sur les possibilités d’emploi des personnes handicapées et encourage une plus grande collaboration entre les secteurs public et privé afin d’améliorer la situation d’emploi des Canadiens handicapés.

« Le marché canadien a besoin de tous les travailleurs qualifiés disponibles, a déclaré la ministre Finley. C’est pourquoi le Plan d’action économique de 2013 accroît les perspectives d’emploi pour les personnes handicapées en les aidant à acquérir les compétences et à suivre la formation dont elles ont besoin pour mieux s’intégrer au marché du travail canadien. »

Dans le cadre du Plan d’action économique de 2012, le gouvernement Harper a créé le Groupe de travail spécial sur les possibilités d’emploi des personnes handicapées pour examiner les réussites, les défis et les pratiques exemplaires du secteur privé en matière d’embauche des personnes handicapées. La motion 430, déposée par Phil McColeman, député de Brant, demande au gouvernement d’appuyer les conclusions du Groupe de travail, qui recommande de favoriser l’éducation et la formation pour surmonter les obstacles, de briser les mythes et d’encourager davantage les personnes handicapées à contribuer à la prospérité économique.

« Grâce au récent rapport du Groupe de travail, l’importance de renforcer les possibilités d’emploi pour les personnes handicapées suscite l’attention dans tout le pays, a affirmé M. McColeman. Les employeurs doivent considérer les avantages indéniables que représente l’embauche de personnes handicapées. »

« Je suis heureuse de constater que le gouvernement prend des mesures pour aider un plus grand nombre de Canadiens handicapés à intégrer le marché du travail, a ajouté Kathy Martin, première vice présidente des Compagnies Loblaw. La motion est une autre mesure positive pour accroître l’emploi et les perspectives d’emploi pour les personnes handicapées. »

Le Plan d’action économique de 2013 propose de nouvelles mesures qui permettront de jumeler les Canadiens et les emplois disponibles et de leur fournir les compétences et la formation dont ils ont besoin. Par exemple, le gouvernement met en place la Subvention canadienne pour l’emploi, crée des possibilités pour les apprentis et fournit de l’aide aux groupes sous-représentés, comme les personnes handicapées, les jeunes, les Autochtones et les nouveaux arrivants. Afin d’aider les travailleurs handicapés, le gouvernement s’est engagé à :
•    négocier une nouvelle génération d’ententes sur le marché du travail visant les personnes handicapées d’ici 2014 afin de mieux répondre aux besoins en matière d’emploi des entreprises et d’offrir plus d’occasions d’emploi aux personnes handicapées;
•    accorder, à compter de 2015 2016, un financement permanent de 40 millions de dollars par année au Fonds d’intégration pour les personnes handicapées;
•    rendre permanent le Fonds pour l’accessibilité, moyennant 15 millions de dollars par année;
•    accorder 7 millions de dollars de plus au Conseil de recherches en sciences humaines du Canada;
•    fournir un investissement de 2 millions de dollars pour la création du Forum canadien des employeurs sur l’incapacité.
Les mesures annoncées dans le Plan d’action économique de 2013 permettront d’assurer la croissance économique continue, la création d’emplois et la prospérité à long terme, tout en faisant en sorte que la formation corresponde mieux à la demande du marché du travail.

Pour obtenir plus de renseignements, visitez le www.plandaction.gc.ca.
- 30 -
Pour obtenir plus de renseignements, communiquez avec :
Jan O’Driscoll
Attaché de presse
Cabinet de la ministre Finley
819-994-2482
    Bureau des relations avec les médias
Ressources humaines et
Développement des compétences Canada
819-994-5559
Suivez-nous sur Twitter

S’IL Y A DIVERGENCE ENTRE UNE VERSION IMPRIMÉE ET LA VERSION ÉLECTRONIQUE DE CE DOCUMENT, LA VERSION ÉLECTRONIQUE PRÉVAUT.

Ce communiqué est affiché en ligne au www.plandaction.gc.ca.

Document d’information

Voici les mesures du Plan d’action économique de 2013 qui soutiennent les personnes handicapées :
 

Réformer les ententes sur le marché du travail visant les personnes handicapées
Le Plan d’action économique de 2013 annonce la mise en place d’une nouvelle génération d’ententes sur le marché du travail visant les personnes handicapées d’ici 2014 grâce à un investissement de 222 millions de dollars par année. Les ententes modifiées répondront mieux aux besoins des entreprises canadiennes en matière d’emploi, amélioreront les perspectives d’emploi des personnes handicapées et mettront en place des cadres redditionnels plus rigoureux. Elles s’harmoniseront aux ententes modifiées sur le marché du travail.
Les ententes en vigueur seront prolongées d’un an, soit jusqu’en mars 2014, afin de permettre la négociation des nouvelles ententes.
 

Fournir un financement permanent au Fonds d’intégration pour les personnes handicapées
Le Plan d’action économique de 2013 propose d’accorder un financement permanent de 40 millions de dollars par année à compter de 2015 2016 au Fonds d’intégration pour les personnes handicapées. Le programme sera remanié pour qu’il fournisse aux personnes handicapées davantage d’options de formation axée sur les compétences recherchées et pour qu’il soit mieux adapté aux besoins du marché du travail. Des employeurs et des organismes communautaires participeront à la conception et à la mise en œuvre des projets.
 

Maintenir en permanence le Fonds pour l’accessibilité
Le Plan d’action économique de 2013 propose de rendre permanent le Fonds pour l’accessibilité, moyennant 15 millions de dollars par année. Ces fonds serviront à financer le coût en capital de travaux de construction et de rénovation visant à faciliter l’accessibilité des installations pour les personnes handicapées, y compris les mesures d’adaptation en milieu de travail, grâce à des projets qui reçoivent un soutien démontré de la collectivité. Cette mesure donne suite à l’investissement de 45 millions de dollars sur trois ans annoncé dans le budget de 2010 afin de maintenir le Fonds pour l’accessibilité et de l’étendre aux projets de moyenne envergure, pour que les collectivités puissent entreprendre des projets plus importants de réaménagement en vue de rendre les installations existantes plus accessibles ou de construire de nouvelles installations accessibles.
 
Soutenir le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada
Le Plan d’action économique de 2013 propose d’accorder 7 millions de dollars supplémentaires par année au Conseil de recherches en sciences humaines du Canada. Une partie de ces fonds sera utilisée pour financer la recherche sur la participation des personnes handicapées au marché du travail.
 

Créer le Forum canadien des employeurs sur l’incapacité
Le Plan d’action économique de 2013 propose un investissement temporaire pour financer la création du Forum canadien des employeurs sur l’incapacité, comme l’a recommandé le Groupe de travail spécial sur les possibilités d’emploi des personnes handicapées.
 

Créer une Subvention canadienne pour l’emploi
Tel qu’annoncé dans le Plan d’action économique de 2013, le gouvernement Harper crée la Subvention canadienne pour l’emploi, qui retire des mains du gouvernement la responsabilité de faire les choix en matière de formation axée sur les compétences pour la remettre entre celles des premiers intéressés, les employeurs et les Canadiens qui veulent travailler. La Subvention, versée dans le cadre des ententes sur le marché du travail, pourrait offrir jusqu’à 15 000 $ par personne, à savoir un montant maximal de 5 000 $ provenant du gouvernement fédéral, et des contributions de contrepartie de la part des provinces et territoires et d’employeurs. Les entreprises disposant d’un plan en vue de former des Canadiens pour occuper un poste existant ou pour obtenir un meilleur emploi seront admissibles à la Subvention.

 




Haut

All contents copyright ©, 1999-2017, National Educational 
Association of Disabled Students. All rights reserved.